16mar. 11
11h39
MUSIQUE | Par Julien | @julienbobbyg |

Concert : Kylie et ses danseurs ont fait des Folies à Bercy hier soir

Mardi 15 mars 2011, 21h. Kylie Minogue posait ses valises au Palais Omnisport de Paris Bercy et a réussi l'exploit de transformer l'imposante salle de concert en un temple grec dancefloor. Visuellement parfait, Les Folies Tour a tenu toutes ses promesses.

Sur une intro musicale magique, la scène se dévoile et prend instantanément toute sa dimension : un temple romain, des écrans géants de toute part, des images oniriques, et une troupe de danseurs en costumes. La tension monte, Aphrodite retentit. Kylie apparaît debout, devant un trône doré en forme de coquillage. Le tableau est impressionnant. Le ton est donné.

Malgré tout, le démarrage s'avère étrangement laborieux -non pas à cause de l'artiste ou du show, mais le public parisien est resté complètement figé (et hermétique ?) à de pourtant très bons morceaux dance, Wow et I Believe In You en tête.

Mais pour sa 17ème date européenne de son Folies Tour, la popstar australienne n'a montré aucun signe de faiblesse : vocalement et physiquement, le résultat impose le respect.

Elle, qui annonçait ce spectacle comme son plus gros show, ne nous a pas menti : 600 sources de lumières, décors somptueux et multiples (cheval ailé couleur or, statue grecque de son visage…), parties de scènes amovibles, sept ascenseurs, performances aériennes, jets d'eau, écrans géants et mini-films de qualité, tenues extravagantes, danseurs et danseuses par dizaine. Le show de Kylie possédait le faste des évènements romains d'antan.

Après une bonne demi-heure, aidé par une succession de titres dance (Cupid Boy, Spinning Around et Get Outta My Way), le concert est ENFIN lancé, et Bercy ne ressemble plus alors qu'à un gigantesque dancefloor, aux allures greco-romaines.

Mention spéciale à l'un des plus beaux tableaux du concert : sur Everything Is Beautiful, on assiste à une revue de music-hall, l'ambiance devient plus sensuelle et langoureuse que jamais. S'enchaîne Slow, revisitée version jazzy-cabaret, d'une grâce folle. Quelques minutes plus tard, le morceau s'arrête puis renaît sur des sonorités dance. Ensuite, les tubes Confide In Me, Can't Get You Out Of My Head, In My Arms, et There Must Be Angel (des Eurythmics) viennent conquérir les derniers sceptiques (s'il y en avait encore).

Kylie continue de nous faire rêver avec Closer, où sur le dos d'un homme-ange, elle se déplace dans les airs au dessus de la scène. Féérique.

Après une succession de hits, la star nous abandonne brièvement avant de nous offrir un final somptueux sur On A Night Like This, et surtout All The Lovers. Les jets d'eau s'allient à la puissance du son et des éclairages. La beauté de Kylie et ses danseurs en maillot de bains serrés finiront de nous achever. Le plaisir est maximal.

Visuellement parfait, complètement démesuré, et sans temps mort, le show de Kylie Minogue, sur une tracklist quasi irréprochable et rythmée, devrait rester dans les mémoires. Et on en redemande. So put your hands up !

Re-découvrez le teaser officiel de la tournée :

Evaluez Kylie Minogue dans
LA CHAINE ALIMENTAIRE DE LA POP
-2800
Up : / Down :

Les derniers articles sur Kylie Minogue

Recherche
Flash infos
1 | 2 | 3 | 4
+ de brèves
DERNIERS ARTICLES
1 | 2 | 3 | 4
+ d'articles
nicole-scherzinger-poison-003nicole-scherzinger-poison-002nicole-scherzinger-poison-001britney-spears-femme-fatale-06britney-spears-circus-006zac-efron-gq-004005-mileycheryl-cole-3-words-010
90210, Adele, Alizée, Avril Lavigne, Beyoncé, Black Eyed Peas, Britney Spears, Cheryl Cole, Christina Aguilera, Desperate Housewives, Diana Vickers, Girls Aloud, Glee, Gossip Girl, Heidi Montag, Hilary Duff, Jennifer Lopez, Jessie J, Justin Bieber, Katy Perry, Kelly Clarkson, Kelly Rowland, Kesha, Kylie Minogue, Lady GaGa, Leona Lewis, Lily Allen, Lindsay Lohan, Madonna, Mariah Carey, Marina And The Diamonds, Miley Cyrus, Mylène Farmer, Nadine Coyle, Nichole337, Nicki Minaj, Nicola Roberts, Nicole Scherzinger, P!nk, Pop Heart, Rihanna, Shakira, Shy'm, Spice Girls, Sugababes, Taylor Swift, The Saturdays, TV, Zac Efron